View all essays

La Diversité de l'Univers

La Diversité de l’Univers est un projet d'(astro)photographie qui a émergé à l’été 2016.

L’idée

Durant cet été 2016 j’ai fait pas mal d’astrophotographies, en particulier des nébuleuses :

  • La nébuleuse de l’iris
  • Sharpless 119
  • M27
  • La nébuleuse du Cœur
  • Les nébuleuses de l’Amérique du nord et du Pélican.
Je suis constamment en train de chercher de nouveaux objets à photographier, de préférence de grandes nébuleuses car j’utilise souvent une petite lunette avec une focale courte.J’utilise Aladin Sky Atlas qui est un formidable logiciel pour la science mais aussi pour choisir des cibles à photographier. Il permet de dessiner le champ de son télescope et de le superposer à différentes photographies du ciel, donnant un aperçu précis de ce que l’on peut espérer d’une future photographie.
Dans cette recherche d’une nouvelle cible, j’ai remarqué qu’une région particulière dans la constellation de Céphée possédait une caractéristique intéressante : Dans un champ de 7° cohabitent 6 types d’objets différents du ciel profond : Un amas ouvert, une galaxie, une nébuleuse obscure, une nébuleuse planétaire et une nébuleuse par réflexion.
Voila : Ce sera ma nouvelle cible, mais elle ne sera pas facile.

7 degrés dans le ciel représentent une surface importante (14 fois la taille de la pleine lune), et malgré les 310 petits millimètres de focale de ma lunette, une mosaïque est le seul moyen d’y arriver. J’ai des sentiments mitigés concernant les mosaïques. J’ai réalisé une mosaïque de La région de Sadr en 9 images en 2015, et pour être honnête cela a été un vrai challenge et beaucoup de travail pour obtenir ce que j’avais en tête. Dans le cas présent, une mosaïque de 6 images est suffisante.

Comme je ne vis qu’à 40 Km de Paris, il y a beaucoup de pollution lumineuse depuis mon jardin où je fais mes images. Je réalise désormais de l’imagerie avec des filtres bande étroite. C’est utile dans les zones polluées comme la mienne, mais on ne peut que réaliser des clichés des nébuleuses en émission ou planétaires. Il va falloir utiliser ces filtres étroits mais aussi des filtres classiques LRVB puis combiner les images.Un des objets, la nébuleuse planétaire Ou4, a une luminosité très faible. Tellement faible qu’elle n’a été découverte qu’il y a 5 ans, en 2011 par Nicolas Outters. Je ne suis même pas certain de pouvoir réaliser un cliché décent de cette nébuleuse.

Voici donc les contraintes :

  • Une mosaïque de 6 images,
  • Combiner des images en bande étroite et des images LRVB classique,
  • Un des objets est particulièrement peu lumineux
Premières images

J’ai commencé à réaliser les images fin août, et décidé de commencer avec la partie la plus difficile : La nébuleuse planétaire Ou4.
Ce type de nébuleuses et celle-ci en particulier sont riches en oxygène ionisé et émettent dans une bande passante particulière.
Dans le but de capturer un maximum de photons, j’ai réalisé (pour la première fois) des poses unitaires de 20 minutes.
Malgré tout il est difficile de voir Ou4 sur une de ces poses unitaires ( exposition 1x 20mn):
Dans le but d’accroître le rapport signal sur bruit, j’ai réalisé beaucoup d’images sur 5 nuits totalisant 19h20mn d’exposition au total avec fitre OIII, uniquement pour cette nébuleuse.
Dès lors, Ou4 est devenue visible, bien que faible, sur l’image empilée (58 x 20 mn) :

Le filtre Ha a été utilisé pour capturer la nébuleuse en émission Sharpless 129. Une seule nuit a été nécessaire pour réaliser 36 x 10 minutes d’exposition pour un total de 6 heures :

Il existe deux articles intéressants à propos de cette image (merci à leurs auteurs !):

  • Article sur le site d’actualités AstroSpace
  • Post sur la page G+ de Pierre Markuse
Elle a également été élue Image Of The week sur Photographing Space et publiée en tant qu’image “Coup de Cœur” dans le numéro de novembre/décembre du magazine Ciel et Espace .

Les autres panneaux

Cette première réussite m’a donné la motivation pour continuer à travailler sur la mosaïque.
J’ai réalisé les acquisitions de la nébuleuse sombre Barnard 150 le 23 septembre 2016. 

22 poses de 10 minutes en luminance :  
L’image suivante a été le duo NGC 6930 (amas ouvert) et NGC 6943 (la galaxie du feu d’artifice) le 28 septembre 2016.

La mosaïque commençait à être bonne, mais il n’y avait que 5 des 6 objets que je souhaitais photographier :

Un amas ouvert, une galaxie, une nébuleuse sombre, une nébuleuse en émission et une nébuleuse planétaire. Mais la nébuleuse par réflexion VdB 140 n’était pas sur l’image et j’ai dû réaliser les 3 panneaux “manquants”.

La 4ème image a été réalisée en utilisant des filtres LRVB ainsi qu’un filtre Ha. VdB 140 est une nébuleuse en réflexion mais aussi en émission. Cette image a été réalisée sur deux nuits (29 septembre et 2 octobre 2016).

Les deux autres images, contenant uniquement des étoiles, ont été réalisées avec des filtres LRVB en une seule nuit (3 octobre 2016).


Traitement

Le matin du 4 octobre 2016, j’avais toutes les images brutes nécessaires pour réaliser la mosaïque.

Celle-ci a été réalisée avec PixInsight et Photoshop.

9 jours plus tard, l’image est terminée. Je ne suis pas totalement satisfait avec les raccords de la mosaïque et il y a beaucoup de distorsion, mais l’image est là.


L’image finale

Cette image est composée de 294 images brutes pour un total de 46h53mn d’exposition. Elle a été acquise sur 11 nuits.

Liste du matériel utilisé :

  • Lunette William Optics ZenithStar 66 
  • Reducteur/correcteur William Optics Flatenner II 0.8x 
  • Monture AZ-EQ6 GT 
  • Autoguidage sur chercheur Skywatcher 9×50 
  • Autoguidage avec une caméra QHY5L-IIc 
  • CCD : Moravian G2-8300 avec roue à filtre externe 
  • Filtres Astrodon : L,R,G,B Tru-Balance, Ha 5nm, III 5nm
C’est à ma connaissance la première fois qu’une image fait apparaître simultanément ces 6 objets.

Les objets présents sont :

  • Un amas ouvert : NGC 6939 
  • Une galaxie : NGC 6946 , la galaxie du Feu d’artifice 
  • Une nébuleuse sombre : Barnard 150 
  • Une nébuleuse en émission : Sharpless 129 
  • Une nébuleuse planétaire : Ou4 
  • Une nébuleuse par réflexion (avec un peu d’émission) : VdB 140

Cela a été mon plus grand challenge jusqu’à maintenant. 

 

Elle a été récompensée en étant nommée "Image Of the Day" sur Astrobin, "Image Of The Week" sur The Astro Imaging Channel, et publiée en double-page de Astrophotography Magazine.

La zone couvrant Sh2-129 et Ou4 a été publiée en tant qu'image coup de cœur du magazine Ciel et Espace, et nommée "Image Of the Week" sur Photographing Space.


Je suis heureux de partager cette image avec vous et espère qu’elle vous plaira.
  • Exoplanètes : De la théorie à la détection de WASP-2b depuis…

    La nuit du 21 au 22 août 2015 a été pour moi l’occasion de réaliser ma première détection d’exoplanète, depuis mon jardin, avec mon propre matériel. La toute première détection d’exoplanète a été réalisée par des professionnels il y…

    Diversity Of The Universe

    Diversity Of The Universe is a project of an (astro)photography that emerged in summer 2016.