About


Astrophotography is a wonderful hobby not only for those who practices it, but also for the general public.

For the astrophotographer, it's a very challenging activity requiring the mastering and the understanding of optical and electronics technologies: The choice of the equipment, its implementation, the acquisition and the processing of the images are great opportunities to improve your skills, knowledge and...patience!

It's also very rewarding. Realizing that the photons traveled for dozens, hundreds, thousands or millions years to end their trip on your camera sensor is an amazing feeling.

Sharing it with the public is for me a way to help the outreach of astronomy and make people wonder about the Universe. No one could remain indifferent, and the many questions asked by the "non-initiated" about space motivates me every day to keep doing images. It's a perfect mix between Nature and technology leading to a never-ending wonderment. 

As far back as I can remember, I've always looked at the stars. I'm living in France, 40 Km (25 miles) from Paris where everything started and still continues. From the binoculars and the little refractor of my childhood, to the 8" Schmidt-Cassegrain of my adolescence, Astronomy made me lived some wonderful moments: Observing galaxies and nebulae, Planets, the fall of comet Shoemaker-Levy on Jupiter in July 1994 or the total eclipse of 1999, the Universe has not lacked resources to amaze me. 

I started astrophotography on silver film in the mid 90's. In 2001, having moved into the city in an apartment, I ceased this activity. It was not until 2011, having settled in a house with a garden (in my childhood village), that I resumed astronomy with a goal in mind: Astrophotography. 

But in 10 years, technological advances have changed everything. I had a bit of experience in film, I found myself in a world of CCDs, autoguiding, GOTOs and digital cameras. Fortunately the astrophotography community is one of the most helpful l've ever met. I talked with people from all around the world and I was pleasantly surprised to see that everyone was ready to help me with these new techniques and share their knowledge. l've met some of my best friends in this hobby and today I'm happy to help beginners as much as I can. 

Being so close to Paris means a lot of light pollution. I have naturally chosen to focus my activity on narrowband images. Unfortunately, I don't have a fixed observatory in my backyard and I need to get my equipment out on every clear night. 

This equipment is pretty inexpensive. The only high-cost element is my CCD and the filters. It's an interesting experience to see how far you can push such "Iow end" gear and try to get the best of it before investing in a new one. 

The processing part of this activity is of a fundamental importance in this case. You can't allow yourself to lose some data during the processing. That's the reason Why I spend a lot of time learning and creating new processing techniques with Pixinsight and Photoshop. 

I hope you'll enjoy my images and my website, feel free to contact me for any question or comment.

             Nicolas Kizilian


  L'astrophotographie est une merveilleuse passion non seulement pour celui qui la pratique, mais aussi pour le grand public.

Pour l'astrophotographe, c'est une activité très exigeante qui demande de maîtriser et de comprendre les notions d'optique et les technologies électroniques : Le choix de l'équipement, sa mise en oeuvre, les acquisitions et le traitement des images sont d'excellentes opportunités d'améliorer ses compétences, ses connaissances...et sa patience !

C'est aussi une activité très gratifiante. Réaliser que les photons ont voyagé pendant des dizaines, des centaines, des milliers et même des millions d'années pour finir leur course sur le capteur de sa caméra est une sensation incroyable.

Le partage avec le public est pour moi une manière de faire connaître l'astronomie et d'éveiller la curiosité de chacun. Personne ne peut y rester indifférent, et les nombreuses questions des "non-initiés" à propos de l'espace me motivent chaque jour à faire des photographies. C'est un équilibre parfait entre la Nature et la technologie menant à un émerveillement sans fin.

Aussi loin que je m'en souvienne, j'ai toujours regardé les étoiles. Je vis en France, à 40 Km de Paris où tout à commencé et continue encore. De la paire de jumelles et de la lunette de mon enfance, en passant par le Schmidt-Cassegrain de 200mm de mo adolescence, l'astronomie m'a fait vivre de formidables moments. L'observation de galaxies et de nébuleuses, des planètes, la chute de la comète Shoemaker-Levy sur Jupiter en juillet 1994 ou l'éclipse totale de 1999, l'Univers n'a pas manqué de ressources pour m'émerveiller.

J'ai commencé l'astrophotographie sur film argentique au milieu des années 90. En 2001, ayant déménagé dans un appartement en pleine ville, j'ai cessé cette activité. Ce n'est que 2011, ayant acquis une maison avec un jardin (dans le village de mon enfance), que je me suis remis à l'astronomie avec un but en tête : L'astrophotographie.

Mais en 10 ans,les avancées technologiques avaient tout changé. J'avais un peu d'expérience sur film argentique, je me retrouvais dans un monde de CCD, d'autoguidage, de Goto et de caméras numériques. Fort heureusement la communauté astrophotographique est l'une des plus aidante que j'ai rencontré. J'ai échangé avec des personnes du monde entier, et été agréablement surpris de constater que chacun était prêt à m'aider à maîtriser ces nouvelles techniques et à partager leurs connaissances. Je me suis fait mes meilleurs amis grâce à cette passion, et je suis heureux aujourd'hui de pouvoir aider les débutants du mieux possible.

Etre aussi proche de Paris sous-entend beaucoup de pollution lumineuse. J'ai naturellement choisi de me concentrer sur l'imagerie à bande étroite. Malheureusement je n'ai pas d'observatoire ou d'abris fixe dans mon jardin, et je dois sortir le matériel à chaque nuit dégagée.

Mon matériel est plutôt "bon marché". Le seul élément onéreux est ma caméra CCD et les filtres. C'est une expérience intéressante que de voir jusqu'où il est possible de pousser un tel matériel et essayer d'en tirer le maximum avant d'en acquérir un plus performant.

Le traitement des images représente une part importante dans ce cas de figure. On ne peut pas se permettre de perdre des données et du signal lors du traitement. C'est la raison pour laquelle j'ai passé énormément de temps à apprendre et à créer des nouvelles techniques de traitement avec Pixinsight et Photoshop.

J'espère sincèrement que vous apprécierez mes images et mon site internet, n'hésitez pas à me contacter pour toute question ou commentaire.

             Nicolas Kizilian